• C’EST LES VACANCES ! SUIVEZ NOS CONSEILS POUR PARTIR SEREIN AVEC OU SANS VOTRE ANIMAL.

    article ICI 

    VOUS PARTEZ AVEC VOTRE ANIMAL ?

    1. AVANT DE PARTIR :
    • Vérifiez que ses vaccins et traitements antiparasitaires sont à jour. La vaccination contre la rage n’est pas obligatoire en France, mais elle est fortement conseillée !
    • Vérifiez bien que le tatouage ou la puce électronique sont bien associés à vos coordonnées actuelles dans l’ICAD (Fichier National d’Identification des Carnivores Domestiques). Rappelez-vous que l’identification est indispensable pour voyager avec son animal et permet de le retrouver en cas de perte. Elle est obligatoire en France.
    • Si vous voyagez à l’étranger, n’oubliez pas que l’identification par puce électronique est obligatoire et que ses vaccinations doivent être à jour. Il faudra aussi prendre son passeport européen et, suivant les pays, un traitement vermifuge.
       

    Pensez à prendre sa trousse de voyage :
    - Carnet de santé
    - Carte d’identification
    - Eau à disposition


    Si votre animal est sujet au mal des transports, demandez conseil à votre vétérinaire avant de partir.

    Soyez prévoyant et renseignez-vous bien sur les conditions de voyages pour votre animal selon les différents modes de transports.

     

    IMPORTANT : N’oubliez jamais votre animal seul dans une voiture quand il fait chaud !

     

    1. UNE FOIS SUR PLACE :

    N’hésitez pas à vous adresser dès votre arrivée à l’Office de tourisme afin de connaître les endroits où vous pouvez vous rendre avec votre animal (plages autorisées, restaurants…).

     

     

    VOUS PARTEZ SANS VOTRE ANIMAL ?

    De nombreuses solutions existent pour garantir à la fois votre sérénité et le bien-être de votre animal : vous pouvez le faire garder par un proche ou par un petsitter, ou encore le laisser en pension.

    Quel que soit le mode de garde, il est indispensable de laisser à la personne en charge de votre animal, toutes les indications et habitudes de vie de votre compagnon.

    Pour les particuliers qui seront en charge de votre animal, nous vous recommandons de signer une attestation de prise en charge avec le nom de la personne.

     

    Quels documents fournir avant de le confier ?

    • Son carnet de santé
    • Sa carte d’identification
    • Le téléphone de l’ICAD (Fichier National d’Identification des Carnivores Domestiques) en cas de perte de votre animal
    • Le téléphone de votre vétérinaire
    • Le téléphone du lieu de vos vacances

    Avant de confier votre animal, vérifiez que ses vaccins sont à jour, qu’il est identifié et que vos coordonnées sont à jour dans l’ICAD.

    TAGS: 

     

     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     CHRISTINE LEUR A DONNE TOUTE SA VIE, 

    AUJOURD'HUI ELLE NE PEUT PLUS 
    SOIGNER ET ACHETER A MANGER A SES 47 PROTEGES. 

    NOUS DEVONS L'AIDER A CONTINUER SON OEUVRE. 

    LA COUR DES MIRACLES DOIT CONTINUER D'EXISTER ! 

    VOUS ETES SA DERNIERE CHANCE !


    C'est en 1966 que l'histoire de Christine et des animaux a commencé, avec Coccinelle. 

    "Cette jument  déjà très âgée ne pouvait plus suivre le rythme de travail de 12 heures par jour imposé par le Club Hippique et devait finir à l’abattoir. Elle fut alors  achetée par ma maman, malgré le peu d’argent que nous possédions." 

    Cela fait maintenant près 50 ans que Christine Sardis donne sa vie pour s’occuper des animaux. Elle les sauve, en prend soin, les nourrit mais surtout, offre une seconde chance de vivre heureux à ces rescapés de la vie. 

    La plupart du temps, ils ont vécut de dures épreuves : maltraitance, abandon, malnutrition, torture…

    « Malheureusement, il nous est arrivé de recueillir des animaux très abîmés.Nous avons réussi à les remettre sur pied mais à quel prix… »

    Avec 4 000 m2 de superficie, son association Les Écuries du Dernier Recours leur offre suffisamment d’espace et de liberté.

    C’est difficile. Elle y met toute son énergie. Elle y met toutes ses ressources…mais Christine n’aurait pas choisi une autre vie. 

    Ce que fait Christine pour eux est incroyable, son refuge a été surnommé « La Cour des Miracles ».

    Aujourd’hui, c’est un appel au secours que nous lance Christine Sardis.

    L’année 2015 a été particulièrement difficile et éprouvante pour ses protégés comme pour elle. Les soins quotidiens à apporter aux animaux sont très nombreux et le soutien financier très insuffisant. Elle se sent seule et abandonnée face aux frais qui s’accumulent. Elle ne sait pas comment l’année va se finir pour ses amours. 
    Si elle ne pouvait plus en prendre soin, où iraient-il ? Qui prendrait le relais ?

    Elle n’a plus de ressources et ne sait plus quoi faire. 
    2975 euros sont nécessaires pour aider Christine à soigner et nourrir ce petit monde de la Cour des Miracles jusqu'à la fin de l'année. 

    « Depuis toujours, au contact de mes parents de « cœur » chez qui j’ai été placée à l’âge de 2 ans, j’ai baigné dans l’amour des animaux, le dévouement, la compassion envers tous les malheureux quels qu’ils soient, humains ou animaux.»

     "Aujourd'hui les animaux dont je m’occupe arrivent tous dans un état de santé épouvantable : fourbure importante, arthrose, maigreur, blessures aux pieds qui  ont nécessité et nécessitent encore  des soins et frais vétérinaires importants. Malgré ces soins et tout mon dévouement, j’ai eu le grand chagrin de perdre, en quelques mois, Hugo,  Foviaux et récemment DOLLY."

    Malgré les épreuves, chaque jour, Christine effectue un travail titanesque, bien souvent seule, pour s'occuper des ses protégés.

    Chaque matin à 7 heures, il faut décharger une benne entière de foin, puis rentrer les bottes et les mettre à l’abri. Puis, il faut nettoyer le passage. Elle va ensuite nettoyer tous les box, l’équivalent parfois de 30 brouettes.  Puis il faut distribuer le foin, la nourriture (parfois spécialisée en fonction de l’état de l’animal), donner à boire, donner les médicaments, vérifier l’évolution de l’état de chaque animal jusqu'au rétablissement. Il faut réparer, repeindre, construire des abris supplémentaires si besoin. C’est un travail physique et à plein temps.  A 64 ans, Christine effectue toutes ces tâches toute seule et depuis maintenant 40 ans. 
     

    Elle se lève tôt et ne se couche qu’une fois certaine que tous ses protégés sont nourris, soignés et à l'abri. Il lui arrive même de veiller la nuit sur ceux dont l’état de santé l’exige. Pas question de se reposer. Le lendemain, ses animaux comptent sur elle, alors elle reprend son oeuvre : décharger la benne de foin, le mettre à l’abri, nettoyer les box, nourrir les animaux…

    Heureusement,  quelques âmes charitables l’aident de temps en temps mais malheureusement, c’est bien insuffisant vu l’ampleur des tâches quotidiennes.

    Ceux qui croisent la route de Christine le disent tous :

    « C 'est une dame d'une générosité exemplaire, âgée, et qui se prive pour les animaux, soigne les équidés avec amour et patience et qui aide aussi les humains, ce qui lui coûte ses économies. Une aide financière est un plus, elle fait des petits vide-grenier pour continuer cette passion, une personne méritante et admirable »

    «  Mme Sardis qui a très mal à sa jambe, et je me dis...dire qu'elle fait parfois ça seule, qu'ensuite, elle fait les box, la nourriture, l'eau, les soins....car c'est tous les jours, elle mérite plein de médailles, celle du courage, du travail, du mérite !!!!!!!! »

    Que deviendraient tous ces animaux sans Christine ?

    Bébé, Bébelle, Velours, Désirée, Rayan, Tina, Cheyenne, Roxane...
    Velours, Cheyenne, Roxane sont hélas aveugles et Tina est sourde.  La petite Bébelle a dû subir une opération en 2014 et son état de santé nécessite un suivi régulier avec prise de sang  et médicaments.

    Charlotte est arrivée dans un état de maigreur et de faiblesse épouvantables qui a nécessité qu’elle soit séparée des autres poneys. Christine s’est occupée d’elle jour et nuit, se levant la nuit pour lui donner des petits repas.

    Caramel a été laissée à l’abandon dans une  pâture, mal nourrie, avec un gros ventre rempli de vers.

    Poussette était également en très mauvais état et sa fourbure était inqualifiable. La fourbure a un état très avancée engage le pronostic vital de l'animal. Peu d'équidés en reviennent.

    Ils sont nombreux à avoir été pris sous l’aile de Christine. 

    Des besoins financiers importants


    Avec ses petites ressources, son indéfectible compassion et son courage exemplaire, elle a réussi à soigner, nourrir, entretenir correctement ces miraculés : 6 poneys, 4 ânes, 8 chiens, 2 chats, des poules, des coqs, des pigeons.

    La plupart d’entre eux ne peuvent être replacés et le maintien en bonne santé de tout ce petit monde nécessite des soins vétérinaires importants, indispensables et spécifiques à chaque animal pour les 10 équidés. Le foin représente 360€ par mois.

    Les frais pour les 8 chiens (médicaments, vermifuge, nourriture…..) : 200€ par mois.

    Les frais de nourriture pour les poules, coqs, pigeons : 35 € par mois

    Elle s’est battue de toutes ses forces pour maintenir le cap et essayer de subvenir aux besoins financiers de tous : portes ouvertes, participation à la fête de Associations de Wattrelos, affiches, diffusion Internet, articles dans les journaux locaux... 

    Aujourd'hui, elle n'y arrive plus. Elle reçoit environ 200€ de dons par mois. C’est trop peu pour pouvoir assumer tous les frais.

    Elle puise dans ses ressources personnelles qui s’amenuisent et sont à ce jour insuffisantes.

    Une somme de 2975€ est nécessaire pour pouvoir aider Christine Sardis à continuer à faire vivre sa cour des miracles et se sortir de cette terrible situation.

    Vos dons et appels du coeur permettront de financer :
    - le foin pour les chevaux jusqu' à la fin de l'année : 1800€
    - la nourriture et les soins pour les chiens jusqu'à la fin de l'année : 1000€
    - la nourriture pour les poules, coqs et pigeons jusqu'à la fin de l'année : 175€

    ELLE A BESOIN DE VOUS ! LA COUR DES MIRACLES DOIT CONTINUER D'EXISTER !

    MERCI A TOUS POUR VOTRE SOUTIEN ! 



    Soutenez l'association Les Ecuries du Dernier Recours !

    Un don régulier, quelle que soit sa valeur, est d'une valeur inestimable pour lui. Chaque jour, sa nourriture et ses soins doivent être pris en charge. Merci !

    Paiement 100% sécurisé - Aucun engagement - Modifiez ou suspendez votre parrainage, quand vous le voulez.

     

     

    Comment aider l'association : LES ECURIES DU DERNIER RECOURS

    Cette association de charité a vu le jour en avril 2014, à l’initiative de la présidente, Christine SARDIS, afin de lui permettre de continuer ses actions de protection animalière, qu’elle mène depuis 40 ans. Avec amour et compassion, elle sort de leur enfer des animaux, les recueille et en prend soin. La plupart d’entre eux ne peuvent être replacés. Ils vivent donc au refuge surnommé « La Cour des Miracles ».

    Localisation

     
     
     
     
     
     
     
     
    Plan

    Contact

    LES ECURIES DU DERNIER RECOURS

    59 RUE DU NOUVEAU MONDE
    59150   WATTRELOS

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire